Emblématique lieu d’échange depuis 1885, la Bourse de Commerce accueille depuis le 22 mai dernier les amateurs d’art contemporain. Un événement très attendu, une collection de 10 000 œuvres dans une architecture revisitée par le Japonais Tadao Ando, la Pinault Collection relève le défi de rendre hommage tant au bâtiment historique qu’à l’art contemporain. Le nouveau musée se démarque ainsi de l’architecture avant-gardiste de la très célèbre Fondation Louis Vuitton. De quoi éveiller notre curiosité.

En plein cœur de Paris, les deux heures de visite vous emmènent à la découverte d’artistes engagés, d’œuvres insolites ou éphémères, comme l’ensemble de bougies géantes d’Urs Fisher situées au centre de la coupole de l’ancienne halle aux blés. Ces sculptures, allumées le jour de l’ouverture et destinées à disparaître dans les prochains mois, rappellent le temps qui passe. Raison de plus pour vous y rendre dès à présent.

C’est Bertrand Lavier qui est mis à l’honneur tout autour de l’étonnante structure en béton signée Tadao Ando. Des œuvres qui jonglent avec les objets, les assemblent, questionnent leur valeur et qui vous surprendront assurément.

Au programme du premier étage, l’étonnante installation de Maurizio Cattelan et ses pigeons nichés en hauteur : les jeux avec l’architecture ne semblent pas être laissés de côté. Photographie, peinture, installation, les trois galeries proposées vous transporteront de l’univers classique au plus polémique, avec une étonnante fluidité. Les questions du genre, de l’homosexualité, de la cause afro-américaine font par exemple partie des engagements très ancrés des artistes. La Pinault Collection ne passe donc pas à côté des enjeux de notre temps et place le politique comme une caractéristique majeure de l’art contemporain. Côté peinture par exemple, Miriam Cahn nous plonge dans une ambiance sombre, avec des œuvres montrées pour la première fois. On y ressent facilement l’engagement féministe et politique de l’artiste.

Le conseil d’Okupy : ne passez pas à côté du deuxième sous-sol où d’étonnants assemblages sont disposés pour offrir une expérience visuelle et auditive insolite. Vous pourrez vous laissez bercer par ces sons confortablement installés dans l’auditorium. En pénétrant dans le petit studio, vous pourrez vous laisser toucher par l’œuvre de Pierre Huyghe, avec ses jeux de lumière et de son : une expérience très apaisante pour clôturer votre visite.

Vous ne serez pas déçus par la diversité des artistes exposés : culture, époque, style, tout se mêle et se fond parfaitement avec l’architecture épurée des galeries.

Il nous faut garder du mystère pour vous laisser apprécier par vous-même ce nouveau musée : n’hésitez pas à vous renseigner d’avantage pour prendre vos places avec notre annonce dédiée Bourse de Commerce – Pinault Collection.